Vraoum

Terreur Graphique

Blog

Est-il encore besoin de présenter l'enfant terrible nantais, dessinateur omniprésents de la scène bd underground et rock, qu'on retrouve au sommaire du Psychopath, de Fluide, sans parler de tout ce qu'on compte de bon magazine rock en France ?

Son trait inspiré, à la fois rond, gras et suant est désormais connu et reconnu et son mauvais esprit fait de lui l'un des dignes successeurs des dessinateurs d'Hara Kiri. Sans dieu, ni maître, ni limite.

Terreur est devenu un incontournable de la scène BD.

D'abord connu via son blog, puis ses blogs, puis ses tumblr, il s'est révélé aussi un activiste de la bande dessinée puisqu'il est l'un des piliers du collectif éditorial vide-cocagne, chez qui il dirige la revue Alimentation Générale qui regroupe tout ce que la bd indé a de meilleur en terme d'esprit et l'élite des auteurs de Bretagne et d'ailleurs.

Il a publié bon nombre d'opus, en commençant par Rorsach chez Six Pieds sous terre en 2011, puis La Rupture tranquille chez Même pas mal et enfin La musique pour les sourds et les malentendants chez Vraoum en 2012, avec Dampremy Jack, album qui a remporté le prix Bullzik en 2012, devant pourtant de très talentueux concurrents.

La même année, il monte le tumblr Make my day Punk qui, durant un an, va poser tous les jours une pierre dans l'actualité du bon goût et du raffinement, parfois grâce à l'aide de prestigieux invités.

Car qu'importe l'adversité, Terreur continue son œuvre d'affichiste rock, son activité de blogueurs impénitents et ses partipations à tous les journeaux bd qui survivent encore.

Rien de fait peur à Terreur.